trang cá cược trực tuyến

Ravis de vous revoir ! Votre démarche a été enregistrée 🚀 Reprendre ma démarche
  1. Ressources
  2. Créer son entreprise
  3. Association
  4. Type d'associations : comment identifier les différentes formes ?

Type d'associations : comment identifier les différentes formes ?

trang cá cược trực tuyếnLiên kết đăng nhập
Maxime Wagner Co-fondateur de Captain Contrat. Diplômé de Centrale Lille et l'ESSEC. Relu par Pierre-Florian Dumez, Diplômé en droit

L’association se définit comme un ensemble de personnes se réunissant "dans un but autre que de partager des bénéfices ». Ces personnes peuvent en effet se réunir autour d’un projet ou d’une idée commune — lutte contre la déforestation, protection des animaux en voie de disparition, promotions d’idées politiques, association sportive... — qu’elles auront à préciser dans les statuts et le règlement intérieur de leur association. Alors, comment créer une association ?

Il est possible de créer une association en ligne et vous devez noter que vous pouvez avoir le choix entre quatre formes : l’association de fait, l’association déclarée, l’association agréée et l’association reconnue d’utilité publique. Ces différents types d’association sont définis par la loi du 1er juillet 1901 et se différencient essentiellement par leur capacité juridique.

Dans le présent article, nous vous expliquons en quoi consiste chaque type d’association afin de vous permettre de faire le choix de la structure associative adaptée à votre projet.

     

Type d'Associations : « de fait » ou « non déclarée »

 
L’association «de fait » ou « non déclarée » est un groupement de personnes (physiques ou morales) n’ayant pas accompli les formalités administratives de déclaration et de publication d’association au Journal officiel.

Le premier avantage d’une telle association est donc qu’elle ne nécessite aucune autorisation ni déclaration pour être constituée. Les fondateurs peuvent créer une association, la faire fonctionner et la dissoudre sans aucune formalité. Les règles de fonctionnement sont librement déterminées par les fondateurs. De plus, selon la jurisprudence, une telle association ne peut être assignée en justice.

En revanche, l’association de fait existe seulement en tant que contrat entre les membres. Elle n’a pas de nom — celui-ci ne pouvant être protégé — ni de siège social, et ne peut bénéficier de la capacité juridique de la personne morale. C’est là son véritable inconvénient. Elle n’est pas en mesure d’accomplir d’actes juridiques tels qu’obtenir une subvention, louer un local, créer un compte bancaire, conclure un contrat en son nom, etc.

Par conséquent, ce est opportun seulement dans le cas où la mise en œuvre de son projet ne nécessite pas de relation avec des tiers.

Association déclarée

 

C’est la forme la plus courante d’association. Comme son nom l’indique, il s’agit une association dont les fondateurs ont accompli les formalités administratives de déclaration. Ils ont donc eu à immatriculer l’association, et à faire sa publication au journal officiel.

L’avantage de cette déclaration est l’acquisition de la capacité ou personnalité juridique. L’association aura dans ce cas une personnalité propre, distincte de celle des membres qui la composent. Comme le prévoit l’article 6 de la loi du 1er juillet 1901, une telle association pourra :
  • agir en justice (par exemple lorsqu’elle estime avoir subi un préjudice). Réciproquement, elle peut être assignée,
  • recevoir des dons et subventions (de l’État, des régions, des collectivités locales, etc),
  • percevoir les cotisations de ses membres.

Contrairement au cas précédent, l’association déclarée peut ouvrir un compte bancaire, engager un salarié, disposer d’un local destiné à son administration et à la réunion de ses membres. Elle peut posséder et administrer les immeubles strictement nécessaires à la mise en œuvre d’activités destinées à atteindre les objectifs qu’elle s’était fixés.

 

Association agréée

 

Une association agréée est une association qui a reçu de la part de l’État un agrément. Celui-ci se donne sur la base de certains critères relatifs au mode de fonctionnement de l’association et à la reconnaissance par l’État de l’intérêt général de son action. Notons que les textes de 1901 ne prévoient pas l’agrément. Celui-ci est propre à certains ministères et résulte de textes réglementaires et législatifs plus récents.

L’agrément traduit une forme de rapports privilégiés qu’un ministère désire entretenir avec une association. Il va donc permettre à ladite association de jouir de certains avantages spécifiques : possibilité de bénéficier de certaines subventions de la part de l’État, droit de pratiquer certaines activités (aide aux sans-abris, chasse…), possibilité de jouir d’avantages fiscaux, etc.

Pour obtenir un agrément, trois critères sont prévus par la Loi relative à la simplification du droit et à l’allègement des démarches administratives de 2012. En effet, selon ladite loi, l’association déclarée :

  • doit répondre à un objet d’intérêt général ;
  • doit avoir un mode de fonctionnement démocratique (réunion régulière des organes dirigeants) ;
  • doit respecter la transparence financière. En ce sens l'association est tenue au respect d'obligations comptables.

Lorsqu’une association fait sa première demande d’agrément auprès d’un ministère, celui-ci vérifie ces trois critères et fait apparaître leur validation dans le Répertoire national des associations. En effet, si un ministère valide ces critères pour une association, cette dernière n’est plus tenue de fournir ces éléments d’information quand elle sollicitera un autre agrément, à moins qu’il y ait eu leur modification.

 

Association reconnue d’utilité publique

 

Une association déclarée peut faire l’objet d’une reconnaissance d’utilité publique (RUP). Par exemple, créer une association d'aide à la personne peut être considéré comme d'utilité publique. Dans ce cas, elle dispose de pouvoirs plus étendus que les autres formes d’association. Elle peut ainsi accomplir certains actes juridiques spécifiques (gérer les biens de l’État, recevoir des dons ou legs, etc.). Mais au-delà de ces actes juridiques, le monde associatif perçoit la RUP comme un label qui confère à une association une légitimité spécifique dans son domaine.

Les conditions que doit respecter une association pour être reconnue d'utilité publique (RUP) sont les suivantes :

 

Il faut noter qu'une association reconnue d'utilité public ne peut pas être une association à but lucratif.

Si vous avez plus de questions, n'hésitez pas à consulter nos autres dossiers sur les associations : 
 
✍️ En résumé
  • L’association «de fait » ou « non déclarée » est un groupement de personnes n'ayant pas accompli les formalités administratives de déclaration et de publication d’association au Journal officiel. Elle ne nécessite aucune autorisation ni déclaration pour être constituée mais n’existe que comme un contrat entre les membres.
  • L’association déclarée conformément à la loi 1901 bénéficie, suite à sa déclaration, de la personnalité juridique.
  • L’association agréée est celle qui a reçu de la part de l’État, un agrément lui permettant de bénéficier de certains avantages.
  • L’association reconnue d’utilité publique peut permettre de bénéficier de pouvoirs plus étendus que les autres formes d’association et constitue un label de confiance pour le public.
 

Une question ? Laissez votre commentaire

Vos coordonnées sont obligatoires afin que l’on puisse vous répondre

Les commentaires (1)

MasquerAfficher les commentaires 
15 novembre 2023 à 20h07
C
C
Cece Martin Kolie

J'ai suivi avec l'intérêt vos différentes explications données par aux différents types d'associations. Je souhaite mettre une association en place ma [...]

J'ai suivi avec l'intérêt vos différentes explications données par aux différents types d'associations. Je souhaite mettre une association en place mais je n'ai pas suffisamment d'idée pour sa création alors je souhaiterais que vous m'apportez encore plus d'éclaircissement. Surtout qu'est ce qui me faut concrètement ?  Voir plusmoins
16 novembre 2023 à 16h59
P
P
Pierre-florian Dumez
Bonjour, nous vous invitons à échanger avec l'un de nos experts en cliquant sur le lien suivant : //bit.ly/468m7JK. Belle journée 🙂
Prêt à démarrer votre activité ?
trang cá cược trực tuyếnLiên kết đăng nhập
Ecrit par Maxime Wagner
Maxime Wagner est diplômé de Centrale Lille et d'un MBA à l'ESSEC. Il démarre sa carrière dans la distribution, où il s'intéresse aux méthodes de management et d'organisation ainsi qu'aux problématiques d'innovation. Fin 2012, il quitte Carrefour et lance, avec Philippe, Captain Contrat. Son objectif : lancer une start-up à impact positif sur la société et dans laquelle chacun est heureux de travailler.

Ces articles pourraient également vous intéresser

trang cá cược trực tuyếnLiên kết đăng nhập
5 min
Tout savoir sur le statut d'association : choix et rédaction
trang cá cược trực tuyếnLiên kết đăng nhập
4 min
Formulaire de création d'association loi 1901 : comment le remplir ?
trang cá cược trực tuyếnLiên kết đăng nhập
10 min
Statuts d’association : comment les rédiger ?
trang cá cược trực tuyếnLiên kết đăng nhập
5 min
Statuts d'association : les 6 points clefs pour les rédiger
trang cá cược trực tuyếnLiên kết đăng nhập
3 min
Créer une association à but lucratif : Les questions à se poser
trang cá cược trực tuyếnLiên kết đăng nhập
7 min
L'association transparente : définition et fonctionnement
trang cá cược trực tuyếnLiên kết đăng nhập
3 min
La dissolution d’une association en ligne : comment faire ?
trang cá cược trực tuyếnLiên kết đăng nhập
3 min
Qu'est-ce qu'une association reconnue d'utilité publique ?
trang cá cược trực tuyếnLiên kết đăng nhập
4 min
L'association d'intérêt général : définition et fonctionnement
trang cá cược trực tuyếnLiên kết đăng nhập
3 min
Comment créer une association culturelle ? Les démarches à suivre !
78win trang cá cược trực tu trang web cá cược trực tuyến hay nhất trang cá cược xổ số  cá cược xổ số trực tuyến  baccarat live